Au bout d'un mois et demi, ma petite poupée a commencé à ne plus vouloir boire ses biberons. Pédiatre. Elle a des coliques. Le pédiatre lui a donné du julep gommeux (un genre de smecta) à donner avant chaque biberon, puis de l'homéopathie. Bof, ça n'a pas été franchement efficace. A ses 2 mois, nous l'avons emmenée chez un ostéopathe. Il l'a manipulée pendant 45 mn, elle a pleuré tout le temps. En une séance, ses coliques sont parties. Hallucinant ! J'aurais dû y aller dès le début !

Durant toute la période où ma poupée a eu ses coliques, j'ai déprimé. C'était le stress à chaque biberon. Est-ce qu'elle va boire ? Qu'est-ce que je fais si elle ne veut pas boire ? En plus, mon compagnon travaille en poste, et lorsqu'il était de poste d'après-midi (13h-21h), j'étais toute seule avec elle. J'avais peur qu'elle pleure. Je ne voyais pas grand monde à part ma mère qui venait nous rendre visite.

Entre mi-mai et début juin, j'étais vraiment pas en forme. Le pic de cette déprime, c'était le jour de la fête des mères, fin mai. J'ai caché cette déprime à tout monde, car j'avais honte de déprimer. La petite allait bien, tout allait bien, donc je n'avais aucune raison de déprimer...

La semaine qui a suivi, ma soeur est venue à la maison, ma mère aussi, on a fait plein de choses : les magasins, des promenades. Je n'ai pas été seule du tout de la semaine ! Ouf, tout est rentré dans l'ordre, je suis redevenue "normale". 

 

(Poupée : 1 mois)

11061273_10206194038868977_3457262229043312042_n

 

Mi-juin, j'allais reprendre le boulot. Ca m'a aidée à vaincre un peu cette déprime. Depuis que je suis ado, je travaille. Je suis très active. Rester enfermée à la maison, ça n'est pas mon truc. J'ai besoin d'avoir une vie sociale. J'aime ma fille plus que tout, mais le rôle de mère au foyer ne me correspond pas trop. Je le savais de toute manière, c'est pour ça que je n'ai pas pris de congé parental (bon financièrement non plus, ça n'aurait pas été possible de toute façon).

Début juin, ma déprime est partie. Ma poupée n'avait plus de coliques et la reprise du boulot approchait ! Ma poupée allait être gardée par ses papis et mamies en attendant le début de la crèche le 1er septembre. Donc je la laissais soit à son Papa (en fonction de ses horaires) puis aux papis et mamies.

Donc je suis partie travailler l'esprit tranquille. J'ai repris le boulot à 80% en plus, donc c'était vraiment tranquille ! Depuis tout va bien, je n'ai plus du tout déprimé.

(juin 2015)

11247755_635340026566802_126466444_n

 

Est-ce que j'ai fait un genre de baby-blues ?